Les précautions à prendre avant un démoussage toiture

démonter toiture

Assurer la durabilité de la toiture de sa maison est l’un des aspects les plus souvent banalisés en matière d’entretien du bâtiment. Il est cependant très important d’y prêter une attention particulière en réalisant, de façon régulière, le démoussage de toiture. Mais avant toute action, certaines précautions sont à prendre.  Les voici !

Ce qu’il faut faire avant de s’engager dans la procédure de démoussage

Le travail de démoussage de toiture, pour vous apporter une remarquable satisfaction, exige quelques détails à considérer avant son démarrage. Ainsi, lorsque vous avez un réceptacle d’eau raccordé au toit de votre maison pour recueillir et conserver de l’eau de pluie, il faut le déconnecter. Cela, pour éviter de polluer toute votre eau et de vous intoxiquer.

Une eau polluée de la sorte aura un effet catastrophique sur votre merveilleux jardin si vous vous en servez pour l’arroser. Les efforts de tant d’années peuvent s’écrouler en un laps de temps. Les produits généralement utilisés pour le démoussage de toiture, que ce soit des algicides, des bactéricides ou des fongicides sont tous toxiques dans une certaine mesure.

Repérer les défauts constatés sur votre toiture

Cette étape consiste à inspecter la toiture pour s’assurer de la présence effective des mousses ou de lichens. Cette inspection peut révéler qu’il ne s’agit ni de mousses ni de lichens, mais qu’il est question plutôt de simples salissures issues de la pollution de l’environnement. Dans ce cas, il vous sera recommandé d’appliquer juste deux types de traitement. Un premier pour décrotter la façade et un second pour prévenir l’invasion des mousses.

Par contre, si l’inspection révèle la présence de mousses, il faudra appliquer non pas un simple nettoyage ou un traitement préventif, mais plutôt un démoussage en bonne et due  forme. 

S’assurer de débarrasser le toit des salissures

Un artisan traite et nettoie un toit

Tout comme dans le cas d’un simple nettoyage, il faut bien débarrasser le toit de toutes les saletés qui l’encombrent avant de passer au démoussage proprement dit. Cette précaution est nécessaire pour donner aux produits de démoussage, la possibilité d’exercer pleinement et efficacement leurs actions sur les mousses.

En effet, en présence d’une épaisse couche d’impuretés telles que : des feuilles mortes, des branchages et autres, l’action du produit de démoussage est très lente et inefficace. Le produit se laisse d’abord absorbé par ces impuretés avant de parvenir difficilement aux couches de mousses.

Par ailleurs, il ne faut en aucun cas se servir de couteau ou autres objets métalliques pour racler les mousses. Cela peut fragiliser votre toit et endommager irréversiblement.

Tenir compte des prévisions météorologiques avant d’appliquer l’anti-mousse

S’informer sur les prévisions météorologiques avant de s’engager dans un processus de démoussage de sa toiture est une précaution capitale. En effet, après l’application du produit de traitement anti-mousse, il est important que son effet se fasse  au moins quelques jours avant une pluie. Autrement, le produit sera emporté par les eaux de pluie. 

Aussi, par temps de forte chaleur, il faut éviter d’appliquer un produit de traitement anti-mousse. Ce dernier sous l’effet de la chaleur pourrait s’évaporer sans avoir eu le temps qui lui est nécessaire pour agir. 

Par ailleurs, la force du vent est aussi l’un des facteurs à considérer avant un démoussage de toiture. Dans un contexte de vent fort, la pulvérisation du produit posera problème et par conséquent, l’inefficacité de son action se fera remarquer.

Prévoir le matériel approprié et les produits de traitement

Au rang de toutes les précautions à prendre avant un démoussage de toiture, on note également le volet matériel approprié. En réalité, sauf si vous confiez le travail à une agence professionnelle de démoussage toiture, vous devez prévoir le matériel à utiliser et les produits anti-mousses.

Pour le matériel, il s’agit essentiellement d’une échelle, d’une brosse, d’un nettoyeur haute pression (à utiliser avec délicatesse pour ne pas abîmer les tuiles), d’un pulvérisateur.

Pour ce qui concerne les produits, prévoir des fongicides pour faire disparaître les mousses, mais aussi des produits hydrofuges pour éviter la réapparition de ces derniers. Il faut cependant souligner que l’application de produits hydrofuges n’est pas indispensable. Vous pouvez vous en passer à volonté. 

Partager :

Partager sur facebook
Partager sur twitter

Table des matières

Articles en relations